Quoi mettre à la place ?

Ah les jeunes ! Je les entends occasionnellement, lors des concerts de rock, crier “Révolution” ! Puis cette année 2008 y est pour quelque choses. Peut-être que les idées d’il y a 40 ans représentent quelque chose pour eux, mais cela m’étonnerait : ils n’étaient pas là et ils n’ont pas grandi dans le besoin. La plupart se contentent uniquement de répéter des idées reçues et se forgent des idéaux décalés, qui ne tiennent pas compte de la nature humaine. Pour voir les résultats de ces idées, il suffit de faire un petit tour dans les pays de l’est ou en Corée du Nord. Moi, j’ai grandi dans un pays où ces idées étaient des réalités. Et je leur dirais ça : à l’époque, les concerts rock était interdits ! Les monstres sacrés de la musique rock étaient interdits de térritoire ! J’ai eu la chance de pouvoir les écouter puisque je faisais partie de ceux qui était “plus égaux que les autres”. Des collèges avaient accès aux disques d’Iron Maiden, de Led Zeppelin ou de Deep Purple. Puis j’ai aussi pu lire 1984 de George Orwell, qui était interdit pour les autres par le pouvoir communiste.

Peut-être que la société d’aujourd’hui mérite quelques ajustements, mais avant de crier “Révolution”, je conseille vivement de se poser la question : “Quoi mettre à la place” ? C’est là où les jeunes peuvent avoir leur vrai apport. Puisque ce sont eux qui demain prendront le relais et auront envie de faire des enfants, qu’il souhaiteront voir grandir heureux. Peut-être se rendront-ils compte que le point de départ que nous leurs offrons n’est pas si mal que ça.

Ah, nos chers journalistes !

En train de parcourir les brèves au grè des flux RSS, je retrouve dans le fil du figaro à plusieurs reprises “êtes-vous choqués par l’annulation du mariage pour cause de etc.”. Moi j’ai l’impression que cette manière de formuler le titre des article (il y a plusieurs) et leur répétition sert à induire un état d’esprit, plutôt que de nous informer. Cette manière de présenter les choses laisse supposer que l’unique réaction serait d’être choqué ! Déjà que cette affaire personnelle ne nous concerne pas …

Un geste pour l’environnement

J’entends le journal télévisé, ce soir, nous suggérer de faire un petit geste pour l’environnement. Si tout le monde éteignait sa télé à la place de la mettre en veille, alors il serait possible d’arrêter un réacteur nucléaire ! Du coup, une idée me frôle l’esprit : si tout le monde éteignait la télé pendant les pubs, je suppose que cela économiserait facilement deux autres réacteurs, n’est-ce pas ? En définitif, une télé allumée consomme autant qu’un bon luminaire. Par exemple, ma télé affiche sur son étiquette 117 W. Multiplions cela par 23 millions de postes et une heure (je sais qu’il y a plus de pub que ça, mais là je suis d’humeur constructive). L’on obtient 2,7 Giga Watt. Sur le site d’EDF, l’on dispose de la carte de centrales et les puissances installées respectives. D’après cette carte, une économie de 2,7 GW permettrait l’arrêt soit des deux réacteurs de Saint-Alban, soit des quatre réacteurs de Tricastin. Intéressant, n’est-ce pas ?

Pour les esprits critiques, je concède qu’il faudrait mieux prendre en compte la consommation moyenne des postes de télévision, mais je crains que cela ne soit pire, puisque les télés LCD populaires, qui deviennent de plus en plus répandues, consomment bien plus. Par exemple, cette télé Samsung affiche une consommation de 190 W. Je vous laisse refaire l’exercice 🙂