La France se prépare pour une cyber-attaque ?

En voyant les nouvelles (par exemple cet article) l’espoir me vient que le gouvernement continuera sur la voie des logiciels libres. La diversification des fournisseurs de solutions et surtout l’accès aux codes sources des briques fondamentales de son infrastructure informatique lui permettra de rester à l’abri de toute intention mal tournée.

L’un des points qui me chagrine avec la technologie propriétaire est la capacité de son éditeur de réduire les capacités de la plate-forme suite à une simple commande distante. Ok, cette capabilité est destinée à être utilisée contre ceux qui utilisent des copies pirates de la plate-forme. Mais j’ai envie de demander : qui nous garantit qu’en cas de besoin cette fonctionnalité ne sera pas utilisée également en tant que mesure de rétorsion ou pire, par un pirate qui aurait trouvé comment l’activer ? Moi j’ai l’impression que personne ne peut garantir cela. Et voici une petite anecdote qui pourrait confirmer une telle utilisation distante.

Pour cette raison, je pense que l’utilisation de logiciels libres et la meilleur façon de sécuriser sa plate-forme informatique. Comme elle est gratuite, personne ne sera fâché que vous l’avez installée. Et si un souci de sécurité se présente, l’un des quelques centaines de miliers de contributeurs pourront rapidement régler le souci puis le fournisseur de services du coin se fera un plaisir de vous l’installer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>